Partagez | 
 

 Un feu de Bengale en plein hiver ► Nimaën

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nim

avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 23/06/2015
MessageSujet: Un feu de Bengale en plein hiver ► Nimaën   Mar 23 Juin - 15:32


Nimaën Valil

« Devant mes yeux, la vie qui grouille dans sa morose existence »
IDENTITÉ

Nom ♦ Valil.
Prénom ♦ Nimaën.
Âge ♦  23 ans.
Sexe ♦ Masculin.
Situation Conjugale ♦ Célibataire.
Lieu de naissance ♦ Neriel.
Habite actuellement à ♦ Token.
Race ♦ Mage.
Profession ♦ Mage noir dit effrayant et qui vend ses potions dites douteuses à l'écart du monde.
Grade ♦ Citoyen.

Particularité

• Don inné pour lancer des malédictions. Toutefois un grand pouvoir implique de grandes responsabilités : Nim gardera la trace de son sortilège sur son corps sous forme de cicatrice. Ainsi si la malédiction est petite, la cicatrice sera à peine visible. Si au contraire elle est puissante... On ne sait pas vraiment dans quel état il se retrouvera...

• Potionniste de grand talent.

• Vit coupé du reste du monde.

• Beaucoup de rumeurs négatives à son égard.


Caractère

Qui es tu ? Quelle bonne question. Le reste du monde te voit comme un mystère ; et tu es un mystère pour toi même. Personne ne te connait. Personne ne te comprend. Tu en viens à te demander si même le dieu qui t'a créé comprenait ce qu'il faisait.

Un dieu. Un démon. Un mage noir. Un sorcier maléfique. Un homme. Un être. Une vie parmi tant d'autre... Qui es tu, réellement ?

Craintif. Peureux. Lâche. Angoissé. Apeuré.
Le coeur des hommes est plein de vilains défauts et la peur les empêche de faire un pas en avant. Il suffirait qu'ils recherchent la vérité pour effacer les peurs irrationnelles qui hantent leurs rêves. Il suffirait d'ouvrir la porte de ta maisonnée pour voir que tu n'étais pas l'horrible monstre dont on utilisait le nom pour faire peur aux enfants. Tu n'avais pas un corps horripilant comme le racontait les rumeurs, mais un corps normal - peut être un peu trop maigre. Tu n'avais pas d'effroyables pulsions sadiques. En fait tu étais quelqu'un de relativement calme et posé, reflet de ta vie quotidienne.

Oui, tu t'étais volontairement isolé. Le monde des Hommes était une belle blague. La nature t'appelait. Elle t'avait accueillie en son sein et vivait en harmonie avec toi. Même la brebis effrayée s'était habituée à ta présence ; et une famille de lapins s'était installée sous ta maison. Tu appréciais le goût du silence, l'odeur de la tranquillité et l'adorable bruit de la vie qui suit son court.
Incompris de tes semblables, tu étais un mystère, une aventure, une chasse au trésor. Tu étais le coffre qu'on trouvait sur les cartes des pirates mais qu'on n'arrivait pas à ouvrir. On te savait plein de ressources mais on ne savait pas exactement ce qu'on pouvait trouver dans ton âme. Il en était mieux ainsi... Cela pouvait être aussi magnifique que dangereux.

Certaines personnes étaient assez valeureuses ou stupides pour venir demander tes services. Nul doute que tu étais l'un des meilleurs potionnistes de tout Erildya. Tu étais une encyclopédie des poisons, des philtres d'amour, des potions qui promettaient la puissance et le pouvoir - on ne vous conseille pas d'essayer. Le prix est aussi fort que l'envie d'expérimenter est enivrante... Quel fleur pouvait infliger une mort douloureuse, quel organe de cet animal pouvait renforcer le corps. Rien avait de secret pour le mage "déchu" que tu étais. Et autant qu'un empoisonneur, tu étais un guérisseur - vieille tradition familiale, parait-il. Connaître les poisons était connaître leurs antidotes. Connaître les poisons était connaître leurs ingrédients. Tu connaissais la forêt et les rivages, les eaux de Token et les boutiques plus que louches mais ô combien intéressantes. Tu étais plus qu'un passionné de magie noire, tu étais un érudit.

Une philosophie propre à toi guidait ta vie. Anarchiste, la société t'étais inutile. Les hommes en général étaient mauvais et leur parler ne rapportait que des futilités. Tu adressais la parole à quelqu'un quand ceci était nécessaire ; et tu te laissais aller au bavardage avec les personnes qui ont ton estime. Ainsi, rare sont ceux qui ont eu une conversation avec toi. Généralement, tu parlais si peu qu'on en oubliait le timbre de ta voix. Quel dommage... Toi, tu savais que tu pouvais produire une jolie mélodie. Grave, traînante et pourtant chantante. Or tes lèvres étaient si souvent scellées qu'on aurait pu croire que tu étais né la bouche cousue par le fil du mutisme. On te pensait asocial. Ma foi, c'était sûrement vrai. De ton point de vue, tu communiquais tout les jours avec les êtres vivants qui vivaient près de chez toi.

Ainsi, tu dégageais toujours cette impression dérangeante et mystique. Tu inspirais la peur, parfois l'admiration, en d'autres temps la curiosité. Tu gardais jalousement tes secrets, ta vie, ton âme, ton essence. A trop chercher la vrai nature de Nim, on s'en pose encore plus la question.


Physique

Déconcertant.
Curieux.
Interloquant.
Déroutant.
Surprenant.
Spécial.
Curieux.
Bizarre.
Troublant.
Désarçonnant.
Stupéfiant.

Unique.


Étrange est celui qui ne te remarque pas. Même l'aveugle ressentirai ta présence singulière. Rien que ta démarche, légère comme si tes pieds étaient des plumes frôlant le sol, était plus silencieuse que celle de toutes ces grandes dames de Thembor qui essayent, en vain, de faire des petits pas gracieux. Et ci ce n'était pas encore suffisant, cet aveugle pourrai exhaler le parfum sauvage que ta peau émane. C'était un savant mélange entre ton odeur naturelle et l'arôme indomptable et frais qu'on ces coins de nature épargnés de l'Homme.
Même si ces deux détails en disent long sur toi et sont des aspects de ta personnalité aussi importants que le reste de ta personne, tout être vivant comportant un semblant d'humanité ne fait que détailler le physique des autres. Pauvres fous. Ainsi, c'était bien ton apparence qui faisait de toi une créature différente des autres.

Tu étais un monochrome de blanc. Un blanc rosé, nacré, presque immaculé mais tâché par les petits chemins bleus et violets qui parcouraient ton corps... Un blanc à faire blêmir les morts. Et telle une toile blanche inachevée, tu ne portais sur toi que quelques touches de couleurs ajoutées au hasard. Le bout des doigts et les lèvres d'un rose fugace. Les iris couché de soleil, d'un marron clair presque orangé. Les cheveux d'un brun cendré, pâlissant à la lumière éclatante du jour. Et puis c'est tout. Tu étais comme un feu de Bengale en plein hiver. Un hanabi* dans jardin de roses blanches ; un jardin fané par les quelques cicatrices presque imperceptibles qui longaient la peau de tes bras et de tes jambes.

Mais plus qu'une toile, tu étais une sculpture faite de fil de fer. Mince et fragile. Il serait tellement facile d'étrangler ton cou si maigre, si fin. Si facile de te briser les poignets en serrant un peu trop fort. Si facile de te casser les jambes en marchant dessus. Ton ossature d'oiseau ne jouait pas en ta faveur. Et ton corps, svelte comme il était, n'avait jamais connu les excès de la gourmandise. On pourrait facilement compter les vertèbres qui longe ton dos, puis s'amuser à passer le doigt sur tes côtes pour en sentir le relief.

Quand à ton visage, nul doute qu'il avait été fabriqué par le plus fin des artistes. D'abord créé de plâtre, on lui aurait ensuite donné vie. Seules les mains d'un talentueux artisan avait pu inventer la courbe de tes joues, tes pommettes rondes juste en dessous de tes yeux, ton os nasal si fluet ou encore le trait noir que forme tes yeux, tant ces derniers ont des paupières étroites.

Certains te donnent seize ans, d'autres plus méfiant t'en donne vingt cinq. Et, par moment, on est perdu à essayer de deviner ton sexe. Tu avais tout de l'androgyne. Ni homme, ni femme ; et pourtant les deux à la fois.

*Hanabi est un mot japonais qui veut dire "feu d'artifice". Toutefois je trouve ce mot traduit littéralement beaucoup plus beau : un hanabi, c'est une fleur de feu.


Histoire

On dit, dans les villages de Token avoisinant le port, qu'un être inhumain se cacherait près d'ici. Pour le trouver, il faudrait s'aventurer dans la forêt la plus proche et, armé de beaucoup de courage et de chance, chercher une maison à l'air sinistre - certains disent qu'il suffit de suivre l'aura diabolique qui en réchappe. L'Homme a peur ; et quand il a peur, il n'en ai que plus stupide. Il était bien connu que la gente de cette misérable île étaient à la marge de la société. La pauvreté et le malheur les a rendus fous...

Et pourtant tu existais. Pas dans leurs pauvres têtes, mais bien près des villages avoisinant le port. Toutefois isolé, tu vivais dans la forêt. Et effectivement, ta maison était triste à voir.

ET VOUS ?

Pseudo ♦ Je n'en ai pas donc Nim, c'est cool :3
Âge ♦ 18 ans.
Comment nous avez-vous trouvé ? ♦ Koro, mon amour de canard en plastique rose ~
Code du règlement ♦ Validé par Willi' ~
codage par Artemis/Seren/Wegniale/Swilver pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Williams Hebren
Aristocrate

avatar
Age : 20
Messages : 62
Date d'inscription : 31/05/2015
MessageSujet: Re: Un feu de Bengale en plein hiver ► Nimaën   Mar 23 Juin - 18:51

Bienvenue à toi et bonne chance pour ta fiche.
J'ai vraiment hâte de connaître ton personnage *-* ! Je suis vraiment curieuse

_______________________________

I'm fabulous !
Il parait que j’ai tout : je suis beau, jeune, riche. À un détail près : je suis beau, jeune, riche et lucide. Et c’est ce détail qui fout tout en l’air.
hellsangels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Sparrow
Rebelle

avatar
Age : 21
Messages : 31
Date d'inscription : 01/06/2015
MessageSujet: Re: Un feu de Bengale en plein hiver ► Nimaën   Mar 23 Juin - 22:18

Ouiiii t'es là ! *^* ♥
Bienvenue et bon courage mon chouchou ;3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nim

avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 23/06/2015
MessageSujet: Re: Un feu de Bengale en plein hiver ► Nimaën   Mer 24 Juin - 14:01

Uhuh bien, bien ! C'est l'ambiance que je veux autour de mon personnage : tu ne sais pas ce qu'il et ta curiosité te pousse à le regarder de plus près.

Lydia, owiiii je suis ton chouchou o/
Je vais bien travailler pour que tu sois fière de moi *sparkle sparkle*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Williams Hebren
Aristocrate

avatar
Age : 20
Messages : 62
Date d'inscription : 31/05/2015
MessageSujet: Re: Un feu de Bengale en plein hiver ► Nimaën   Lun 20 Juil - 20:26

Des nouvelles ?

_______________________________

I'm fabulous !
Il parait que j’ai tout : je suis beau, jeune, riche. À un détail près : je suis beau, jeune, riche et lucide. Et c’est ce détail qui fout tout en l’air.
hellsangels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nim

avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 23/06/2015
MessageSujet: Re: Un feu de Bengale en plein hiver ► Nimaën   Mar 21 Juil - 10:58

Oui, je suis encore là ._.
Désolé, les vacances d'été s'annoncent chargées. En plus, j'enchaîne les maladies ><
Vive les otites.

Du coup, j'ai un petit coup de mou... Mais ça m'empêche pas de penser à faire ma fiche. Je recherche mon courage en ce moment, si tu le vois ahah.
Je vais m'y mettre ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Williams Hebren
Aristocrate

avatar
Age : 20
Messages : 62
Date d'inscription : 31/05/2015
MessageSujet: Re: Un feu de Bengale en plein hiver ► Nimaën   Jeu 23 Juil - 9:04

Olala !! Courage, les otites c'est vraiment pas cool !
Courage pour ta fiche, prends ton temps surtout.

_______________________________

I'm fabulous !
Il parait que j’ai tout : je suis beau, jeune, riche. À un détail près : je suis beau, jeune, riche et lucide. Et c’est ce détail qui fout tout en l’air.
hellsangels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un feu de Bengale en plein hiver ► Nimaën   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un feu de Bengale en plein hiver ► Nimaën
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bataille en plein hiver
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Le nouveau thème d'hiver !
» Design - Hiver 2011 | IMPORTANT |
» Le parfum des roses d'hiver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erildya Kingdom :: Le commencement :: Formulaire de citoyenneté :: Formulaires Refusés/Oubliés-